info-depression.fr

 
 

Témoignage

Bertrand,
informaticien, 32 ans

« Quand je suis comme ça, je suis complètement amorphe. Je peux rester immobile pendant des heures, scotché devant la télé sans même suivre ce qui s’y passe. Je ne peux plus rien faire, j’ai des boules d’angoisse terribles. Et puis un sentiment de néant. Incapable de bouger. Incapable de faire quoi que ce soit. »

Glossaire

Forme physique : se sentir à bout

Fatigue : même sans avoir fait d’efforts particuliers, la personne éprouve en permanence une sensation de manque d’énergie. Cette sensation omniprésente vient s’ajouter au découragement et à la douleur physique et morale. Une des caractéristiques de cette fatigue dépressive est que ni le repos, ni le sommeil ne l’atténuent.

Ralentissement général : la dépression ralentit tous les gestes ; il faut donc plus de temps pour accomplir les tâches habituelles. On n’a pas la force. Les émotions, les pensées et les actions sont comme « engluées » par la maladie. Les mouvements du visage sont diminués, il en ressort une impression d’inexpressivité qui peut laisser croire à de l’indifférence. La parole est lente, traînante. La personne a le sentiment de ne plus être capable de réagir. Certaines fonctions du corps, comme la digestion, sont également ralenties.

Haut de page